Vous êtes ici : AccueilActualités

Deux étudiantes australiennes en thèse à l'IUT Clermont Auvergne !

Publié le 25 octobre 2022 Mis à jour le 26 octobre 2022
Date(s)

le 25 octobre 2022

L’équipe Physico-Chimie des Surfaces Nanostructurées (PCSN) du pôle Santé du Laboratoire de Physique de Clermont (LPC) accueille depuis début septembre, dans son laboratoire de l’IUT de Clermont Ferrand, Mesdemoiselles Sarah Vogel et Alice O’Keefe, étudiantes en thèse (PhD) de l'équipe Nanothérapies Ciblées (TNT) de l'université de Wollongong, dirigée par le Pr Moeava Tehei, en Australie.

Ces chercheuses en formation travaillent sur la thématique de la mise au point de nouveaux outils théranostiques pour lutter contre le cancer du cerveau qui utilise comme vecteurs des nanoparticules d'oxydes de gadolinium fonctionnalisées, synthétisées en suspension dans notre laboratoire de l’IUT sous la supervision du Dr Christophe Massard, Maître de Conférences HDR, dans le cadre d'une collaboration scientifique du programme "Treating brain cancer with one shot".



 

Dans le cadre de ce programme, ces étudiantes ont décroché la bourse SAAFE, Scholarship AINSE ANSTO French Embassy, Research Internship Program. Ces bourses ont vocation à amplifier les relations de recherche sur des thématiques ciblées entre la France et l’Australie

 

Le professeur Oscar Komla Awitor, responsable de l’équipe Physico-Chimie des Surfaces Nanostructurées (PCSN) et initiateur de cette collaboration en recherche à l’international depuis 5 ans a la volonté de renforcer et de diversifier ces échanges internationaux, notamment au niveau de l’enseignement et de la formation.

Ces fructueuses interactions ont ainsi ouvert la voie à l’établissement de nombreux échanges dans le cadre de stages à l’international, nos collègues de l’Université de Wollongong accueillent, depuis plusieurs années, dans le cadre de cette collaboration, des étudiants de l’IUT en stage dans leur laboratoire de recherche, ce qui permet de faire découvrir à nos étudiants la recherche au niveau international sur des thématiques très porteuses que sont les nanotechnologies et la santé.

Cette collaboration, entre l’équipe PCSN de l’IUT et l’université de Wollongong, apporte des atouts nouveaux à la valorisation de la formation de nos étudiants, car en participant aux différentes actions par leurs stages, nos étudiants cosignent ainsi des publications scientifiques à l’international, ce qui leur ouvrent d’autres horizons, notamment la possibilité de continuer leur formation dans des universités américaines. Ainsi Léa Seban, promotion DUT MP 2018-2019, suite à son stage en Australie, a pu poursuivre son parcours en intégrant le prestigieux Dana Farber Cancer institute, Harvard medical school pour parfaire sa formation sur les nanothérapies ciblées.